Le mess s’ouvre aux artistes du droit

Article

Non, le droit n’est pas devenu le 11ième art et même si l’expression artistique n’est sans doute pas absente de la littérature juridique, les artistes dont il est question ici exercent leurs talents dans des formes plus classiques.

A l’initiative de Me François Dubois, le mess, installé depuis deux ans à l’aile nord du palais, rue de Bruxelles, s’est transformé récemment en espace d’expression culturelle et accueille désormais des expositions temporaires, grâce aux cimaises qui y ont été installées.

 

 Le vernissage de Me Dubois, le 23 octobre 2018

Me Dubois et ses oeuvres

Mme le Bâtonnier et M. Tribolet

Vernissage de l'exposition Dubois

Photo 1 DuboisSolitaire

 

Tous les artistes issus de la famille judiciaire ont été invités à se manifester afin d’organiser des expositions de leurs œuvres à la buvette.

L’appel a été entendu et le programme de l’année judiciaire est quasiment complet.

Après les photographies de Me Dubois, ce sont les peintures de Me Françoise Wilmotte qui sont actuellement à l’honneur.

Me Françoise Wilmotte et ses oeuvresOeuvre 1 Wilmotte

 

Oeuvre 2 WilmotteOeuvre 3 Wilmotte

 

Dans les mois qui viennent, ce seront les photographies de M. Bernard Dewaide, les peintures de Mmes Cécile Dumortier, Marie-Antoinette Derclaye et Patricia Seechim, celles de Me Jacques Bovy et les photographies de Me Jacques Lebeau qui pourront être admirées.

Voilà une raison de plus pour fréquenter cet espace convivial où Jacqueline et Momo vous accueillent chaleureusement du lundi au vendredi, de 8H30 à 14H.

Les tenanciers du mess

Enfin, si vous faites partie de la grande famille judiciaire liégeoise (au sens le plus étendu) et si vous aussi, vous aimez vous exprimer par de jolis dessins ou sous d’autres formes (à noter que la buvette ne peut accueillir tous les types d’œuvre et sont donc à priori exclues les sculptures sur glace, sur sable ou les œuvres monumentales), n’hésitez pas à prendre contact avec Me Dubois( f.dubois@avocat.be ) qui se fera une joie de vous accueillir dans son écurie (merci déjà à Jari de ses commentaires sur l’usage du mot « écurie »).

Au plaisir de vous rencontrer en contemplation ou autour d’un café,

Eric Franssen